Liste des ouvrages


disponible
95€
 
ajouter à ma commande

Francis Tattegrain 1852 1915 Montaigne Claire

Francis Tattegrain 1852-1915
Montaigne, Claire


Musée d'Opale-Sud, Berck-sur-Mer, 2007.


French Art - French Painting - 19th-Century - Francis Tattegrain - Landscape - Seascape - Northern France - School of Berck - Raymond Roussel - Ludovic Lepic - Catalogue of Exhibition - Paperback - Good Condition 

In-8 format à l'italienne, broché sous couverture souple illustrée, jaquette illustrée en couleur, 203 pp.
Nombreuses illustrations en noir et en couleur in et hors-texte.
Bon état.


afficher le sommaire

Avant-propos, par Georges Dilly, conservateur du musée d'Opale-Sud - Introduction - Biographie - La naissance d'une vocation - A propos del cache... - Une carrière officielle - Dans l'intimité du peintre - L'illustrateur de la vie berckoise - Provincial et patriote - L'oeuvre : Sur le motif. - A bord. - Les naufrages. - A chacun sa version. - De  vieux loups de mer. - Un peintre naturaliste. - En quête d'objectivité derrière l'objectivité. - La peinture d'histoire. - Fortune de l'oeuvre - Bibliographie sélective - Envois au Salon de la Société des Artistes Français - Table des illustrations.


Aujourd'hui épuisé, ce livre de référence a été édité à l'occasion de l'exposition Francis Tattegrain, peintre en Côte d'Opale présentée par le musée d'Opale-Sud, à Berck-sur-Mer, du 30 juin au 31 décembre 2007.


Son auteure, Claire Montaigne, avait précédemment réalisé son mémoire de maîtrise sur F. Tattegrain (1852-1915), La sincérité d'un peintre, sous la direction de Jean-Claude Lesage, à l'université d'Artois (Arras).


"Premier peintre à se sédentariser à Berck, Tattegrain y inscrit la totalité de sa vie d'artiste. Avant d'être le sujet de ses toiles, dunes et garennes qu'il parcourt adolescent sont le symbole d'une liberté dont celle de peindre ne sera que le prolongement. C'est qu'avant de plancher "sur le sujet", Francis se plaît à évoluer dedans. Cette ultime frontière avant la Mer Promise, il lui faut en appréhender chaque recoin, savoir la musique soufflée par le vent dans la chevelure d'oyats qui s'agite en fond de baie d'Authie, en connaître le parfum, en identifier tous les composants. Cet appétit à entretenir un rapport physique avec la réalité -aspiration que peu de ses condisciples des ateliers parisiens semblent avoir à ce point partagée- l'entraîne vers le large et, au fil des ans, il acquiert une réelle expérience de la mer et de ceux qui y travaillent. Sa main a testé le poids, la rugosité ou les patines des engins de pêche avant de les confier à la légèreté du pinceau. [...] Tattegrain sacrifie, comme il se doit pour un artiste "officiel", à de nobles sujets mais la nature en furie de ses scènes de naufrage ou de sauvetage au large confère aux drames des petites gens l'aura des épisodes pathétiques de l'histoire ou de la mythologie." (Georges Gilly, Avant-propos)


 



SUR LE MÊME THÈME