Liste des ouvrages


disponible
35€
 
ajouter à ma commande

 p Les Sadeler p p Graveurs et editeurs p p Ramaix Isabelle de p

Les Sadeler 

Graveurs et éditeurs


Ramaix, Isabelle de


Bibliothèque royale de Belgique, Bruxelles, 1992.


Flemish Etchings, Engravings - 16th & 17th Centuries - Monographs - Texts in French - Catalogue of Exhibition - Paperback - Book in Good Condition

In-4, broché sous couverture illustrée, 66 pp. - pl.


Avec 39 planches en noir et blanc en hors texte.


Bon état.



afficher le sommaire

Avant-propos, par Denise de Weerdt - Introduction. - Catalogue. - Bibliographie. - Index. - Illustrations.



Ce catalogue a été édité à l'occasion de l'exposition Les Sadeler Graveurs et éditeurs présentée par la Bibliothèque royale de Belgique à la chapelle de Nassau, Bruxelles [14 février - 28 mars 1992].


Dès la seconde moitié du XVIe siècle, il n'est pas rare que le métier de graveur se transmette de génération en génération. En particulier aux Pays-Bas, des ateliers s'organisent en équipes familiales, tels les frères Wierix, ou forment des dynasties comme les de Bry, les Galle, les Collaert, les de Jode, les de Passe ou les Sadeler.


Par la variété et la qualité de sa production, la famille Sadeler, que l'on peut suivre pendant trois générations, occupe en Europe une place prépondérante.

Anversois par leur formation, soucieux de fuir un climat politique tendu, les frères Sadeler (Egide I, Joan I, Raphaël I) profiteront du courant international favorable à l'accueil des artistes flamands à l'étranger. Bientôt suivis de leur cousin Egide II (Gilles), ils voyageront beaucoup, déployant des activités de graveurs-éditeurs et de marchands d'œuvre d'art partout où se présentent les meilleures conditions de travail. Ainsi l'entreprise familiale, à laquelle participe la seconde génération (Joan II, Juste, Philippe, Raphaël II), essaimera dans les grands centres artistiques, à Francfort, Munich, Venise et Prague.

Au tournant du siècle, Egide II, appelé "le phénix" des burinistes, poursuivra à Prague sa carrière de graveur des empereurs du Saint Empire.



 



SUR LE MÊME THÈME