Liste des ouvrages


disponible
45€
 
ajouter à ma commande

Antoine Wiertz 1806 1865 Moerman Andre et Legrand Francine Claire

Antoine Wiertz 1806-1865
 Moerman, André et Legrand, Francine-Claire


Jacques Damase Editeur, Paris - Bruxelles, 1974.


In-8 format à l'italienne, cartonnage éditeur illustré, xii pp. - 134 pl.
Avec 134 illustrations en noir et blanc en hors-texte.
Assez bon état. Coiffes frottées avec un morceau de ruban adhésif en coiffe de tête, sinon intérieur en bon état, deux lignes surlignées en jaune.


afficher le sommaire

Wiertz ou les égarements d'un talent, par A. Moerman - Planches - Wiertz ou le vertige de l'imagination, par F.-C. Legrand - Extraits de textes de l'artiste - Planches - Légendes des illustrations - Bibliographie.


Dans une mise en page et un graphisme toujours singuliers qui traduisent sa conception du métier d'éditeur, Jacques Damase avait consacré quelques ouvrages atypiques à des artistes négligés sinon totalement oubliés dans les années soixante-dix : John Flaxman, Girodet, José-Maria Sert, Crivelli et... Antoine Wiertz.
Comme l'écrit André Moerman, responsable du musée Wiertz à Bruxelles -"ce mémorial auto-édifié, ce mausolée ante mortem"-, "Antoine Wiertz est un cas. Un cas difficile, un cas complexe, un cas épineux. On l'a appelé le "désespoir des critiques", le "cauchemar des historiens"...
A l'instar d'un Paul Chenavard en France, Antoine Wiertz incarne ces destins d'artistes romantiques en proie à un surinvestissement psychologique démesuré qui érige rétrospectivement la vie -et une forme inévitable d'échec social- en oeuvre à  part entière. Pour Wiertz, comme l'écrit Francine-Claire Legrand, "l'art est comparable à une religion et l'artiste, en acceptant ce sacerdoce, accède à une forme de vie supérieure."

 



SUR LE MÊME THÈME