Liste des ouvrages


disponible
110€
 
ajouter à ma commande

Constant Dutilleux 1807 1865 Chesneau Ernest

Constant Dutilleux 1807 1865 Chesneau Ernest

Constant Dutilleux 1807-1865
Chesneau, Ernest


Charavay Frères, Editeurs, Paris, 1880.


In-8, broché, 30 pp.
Exemplaire numéroté du tirage à part [n° 35] tiré à 50 exemplaires sur papier vélin.
Ex-dono d'Alfred Robaut-Dutilleux à Jules Claretie en page de titre.
Extrait du volume intitulé Peintres et statuaires romantiques, publié chez le même éditeur, en 1880.
Bon état. Rousseurs éparses sur les tranches.


afficher le sommaire

 


L'année de la parution ce cette monographie du peintre d'Arras Constant Dutilleux (1807-1865), le critique et historien d'art Ernest Chesneau (1833 - 1890) avait également publié une importante monographie du Statuaire Jean-Baptiste Carpeaux.
Surnommé le Bruyas du Nord, Alfred Robaut-Dutilleux (Douai, 1830 - Fontenay-sous-Bois, 1909), qui a envoyé cet exemplaire à Jules Claretie (1840-1913), était le fils du peintre et lithographe Félix Robaut (1799-1880) ; il devint le gendre de Constant Dutilleux, dont il avait épousé la fille aînée. Dessinateur et graveur, Robaut s'était spécialisé dans la gravure de reproduction et devait publier un grand nombre de lithographies, en particulier d'après des oeuvres de Dutilleux, son beau-père. Il se consacra ensuite à la rédaction du catalogue de l'oeuvre de Delacroix, puis de Corot, deux artistes qui étaient liés à Constant Dutilleux.
"La vie, la vie de province surtout, a parfois de terribles exigences, de cruelles amertumes", écrit E. Chesneau. "Elle a pris Dutilleux au moment où il sortait de l'atelier et jusqu'aux dernières heures l'a gardé dans son ombre. Le nom de l'artiste commence à peine à s'en dégager. Ce n'était pourtant pas le premier venu, le peintre qu'estimèrent, l'homme qu'aimèrent les deux grands maîtres de l'Ecole française en ce siècle : Eugène Delacroix et Corot. [...] Il n'a manqué à Dutilleux que de vivre dans un milieu plus ardent, ici à Paris. La province lui a donné le bonheur. C'est une compensation.'
 

 



SUR LE MÊME THÈME