Seclin - Leduc, Alain
--VENDU--

Seclin

Leduc, Alain

Ed. Messidor, Paris, 1990.
Petit in-4, cartonnage éditeur illustré en couleurs, 155 pp.

Nombreuses illustrations en noir et blanc et en couleurs in texte et en hors-texte.
Bon état. Coins légèrement émoussés.
Adoubement - Jusqu'à la sigillée - Les sesterces - Des laudes aux complies - Le zodiaque - Sorcières et vivandières - L'esprit de fraternité - Monsieur Bertin - Le vieux Gaston - Deux lustres de luttes - La palestre - Rassembler le maître-mot - Le bel aujourd'hui - Remerciements.

Traversée subjective, par le texte et par l'image (photographies d'André Lejarre), de la ville de Seclin, capitale du Mélantois, en Flandre romane.
Romancier et critique d'art, Alain Leduc fut également secrétaire général de la rédaction des Lettres françaises. Il a notamment publié un ouvrage sur Calais, ville ouverte et, aux éditions du Cercle d'art une étude sur le Fonds d'art moderne et contemporain de la Fédération de Paris du Parti communiste français 1954-1978, ensemble longtemps entreposé dans les caves de la fédération parisienne qui comprenait des Pignon, Picasso, Kijno, Messagier, des oeuvres de la coopérative des Malassis...
Aux antipodes de son lointain prédécesseur, l'archiviste diocésain Théodore Leuridan, Alain Leduc substitue les impressions nées du wagabondage à l'énumération érudite et héraldique. "Qu'est-ce qu'un lieu?", s'interroge-t-il, "La notion est flottante, d'excellence, car les limites, sont sans cesse repoussés. Je conçois Seclin comme un arrière-pays. Ni Lille, ni le bassin minier : l'entre-deux. Le Mélantois, dont l'étymologie est obscure (il est appelé parfois le quartier du milieu, en référence à sa situation centrale au sein de l'ancienne châtellenie) est nommé pour la première fois par les textes dans le récit de la vie de saint Eloi par saint Ouen, au VIIe siècle de notre ère."
 
Derniers ouvrages consultés

Seclin - Leduc, Alain
>