Le romantisme en Belgique Entre réalités, rêves et souvenirs - Marechal, Dominique (dir.)
--VENDU--

Le romantisme en Belgique Entre réalités, rêves et souvenirs

Marechal, Dominique (dir.)

Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique et Editions Racine, Bruxelles, 2005.
In-4, broché sous couverture illustrée en couleur, 202 pp.

Nombreuses illustrations en noir et en couleur.
Bon état d'ensemble. Coins émoussés.
"Le monde doit être romantisé". La naissance du romantisme, à partir d'une insatisfaction à l'égard de l'ordre rationaliste, par Frederik Leen - A propos du romantisme et de bien davantage. La peinture belge au temps du Roi Léopold Ier dans un large contexte, par Dominique Maréchal - Antoine Wiertz, un romantique, autrement, par Brita Velghe - La part du dessin dans le romantisme en Belgique, par Anne Adriaens-Pannier - Le romantisme belge et l'Europe. Interactions, par Inga Rossi-Schrimpf - Chronologie - O1. La Révolution et la fondation d'un nouvel Etat. - 02. Une vision romantique de l'histoire de l'art. - 03. Le paysage d'ici et d'ailleurs. - 04. La nostalgie, la religion, l'amour et la mort. - 05. Société et vie urbaine. - 06. Le portrait : miroir d'une époque - Epilogue - Promenade historique à Bruxelles - Index des artistes.

Ce catalogue a été édité à l'occasion de l'exposition présentée aux musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, à l'espace culture ING et au musée Antoine Wiertz, à Bruxelles du 18 mars au 31 juillet 2005 ,dans le cadre de la célébration du 175ème anniversaire de la Belgique.
Ouvrage de référence sur le mouvement romantique belge, qui prospéra sous le règne du roi Léopold Ier (1831-1865).
"Grand sceptique devant l'Eternel, David Hume aurait froncé les sourcils d'un air indulgent si nous avions postulé avec trop d'empressement un lien de causalité entre la naissance de la vrai Belgique et celle du romantisme dans l'art belge", écrit Frederick Leen, conservateur en chef des musées royaux, "Il n'aurait, à vrai dire, pas tout à fait tort. C'est en effet par  le plus pur des hasards que l'essor du romantisme en Belgique -qui accuse néanmoins un léger retard sur les pays voisins - a coïncidé avec l'indépendance de la Belgique, à la fin de 1830. La Belgique fraîchement éclose n'avait porté, auparavant, que peu d'attention au romantisme en tant que courant de pensée."

 
Derniers ouvrages consultés

Belgique - Romantisme
>