Liste des ouvrages


disponible
120€
 
ajouter à ma commande

 p Quelques souvenirs du regne de la Terreur a Cambrai i appuyes sur des pieces authentiques et recueillis de la bouche de temoins oculaires i p p Thenard P J p

Quelques souvenirs du règne de la Terreur à Cambrai appuyés sur des pièces authentiques et recueillis de la bouche de témoins oculaires


Thénard, P.-J.


A Cambrai, chez L. Carion, éditeur, 1860.


French Revolution in Northern France - Cambrai - Monographs - Text in French - Rare Book -  Brown Half leather with gilt titles and marbled paper boards - Book in Fairly Good Condition

In-8, demi-reliure cuir marron, dos à faux-nerfs, titre doré,528 pp. 


Livre rare.


Bon état d'ensemble. Plats légèrement griffés, coins frottés, rousseurs éparses.



afficher le sommaire

Préambule - Cambrai avant la Révolution - La Révolution. Disette. Emeutes - Fêtes de la Fédération. Autel de la patrie. Arbre de la Liberté - Nouveaux malheurs. Constitution civile du clergé - Election d'un évêque constitutionnel. Primat - Arrivée de Primat à Cambrai. Son installation - Protestation du curé de Sainte-Croix. Profession de foi des prêtres de Cambrai - Les actes de Primat - Autre évêque constitutionnel. Vicaires épiscopaux - La métropole sous le schisme. Les scellés sont apposés sur les églises - Les églises sont vendues et démolies - L'église de Saint-Sépulcre, temple de la Raison, est conservée. L'église de Saint-Aubert devient un musée - Les cloches et l'argenterie des églises sont brisées et vendues. Les confessionnaux sont changés en guérites. Les statues des saints sont brûlées. Les ossements des morts sont profanés. Les couvents sont pillés - Le club. Son audace. Les massacres de Paris l'enhardissent - Les prêtres au carré de paille. Leur sortie de prison. Leur départ pour l'exil... - 



P.-J. Thénard, auteur de cette étude monographique de Cambrai sous la Terrreur, était chanoine honoraire et aumônier de l'Hospice général et de l'Hôpital militaire de la ville de Cambrai.


Le 12 juillet 1790 est adopté la constitution civile du clergé. Cambrai devient le siège du diocèse correspondant au département du Nord, les clergés réguliers et séculiers disparaissent, le principe de l'élection est généralisé, les ecclésiastiques deviennent des fonctionnaires.


"La Terreur, écrit Louis Trenard, s'instaure sous la pression des nécessités militaires. La chute de Valenciennes, le 31 juillet, place Cambrai sous la menace directe de l'ennemi. Le siège dure du 8 au 21 août 1793. Deux représentants en mission, Lacoste et Peyssard, viennent "galvaniser le peuple et organiser la défense."

"[...] Saint-Just et Lebas, en mission auprès de l'armée du Nord, ordonnent à Joseph Le Bon d'instaurer la terreur à Cambrai. Cet oratorien, originaire d'Artois, est un personnage complexe, accablé par les uns, expliqué, sinon justifié par les autres." [Louis Trenard, Histoire de Cambrai, Presses universitaires de Lille, 1982].




 



SUR LE MÊME THÈME