Liste des ouvrages


disponible
40€
 
ajouter à ma commande

 p Pour et Contre l art abstrait p p Degand Leon i et i Estienne Charles p

Pour et Contre l'art abstrait


Degand, Léon et Estienne, Charles


Les Amis de l'Art, les Editions Arte Una, Cahier des Amis de l'Art n° 11, Paris, 1947.


French Painting - 20th Century - Abstract Painting - Theory of Art - Art Criticism - Charles Estienne - Léon Degand - Texts in French - Rare Book - Paperback - Good Condition

In-&2, broché sous couverture illustrée, 58 pp.


Illustrations in texte et planches en hors texte en noir et blanc.


Bon état d'ensemble. Couverture très légèrement frottée.



afficher le sommaire

Préludes à l'art dit abstrait, Olivier Le Corneur - L'art irlandais, Françoise Henry - Sculpture abstraite, Léon Degand - L'art abstrait au XXe siècle, Charles Estienne - Mode et déterminisme, Gaston Diehl - Tableau chronologique. Témoignages recueillis par Denys Chevalier et Gaston Diehl : Bazaine, Bonnard, Delaunay, Dewasne, Freundlich, Hartung, Kandinsky, Léger, Matisse, Manessier.



L'après-guerre fut favorable à l'abstraction dans la mesure où ce mouvement pictural pouvait incarner la résistance et la liberté retrouvée.


Cependant le terme même "abstrait" revêtait une acceptation incertaine puisque Matisse et Picasso pouvaient encore être perçus comme des peintres abstraits. Définir une nette distinction entre l'abstraction au sens propre du terme et la figuration devint ainsi l'une des tâches urgentes de la critique d'art de l'époque. Ainsi, sous la direction de Gaston Diehl, l'un des Cahiers des amis de l'art fut consacré, dès 1947, à cette question majeure sous le titre générique de Pour ou Contre l'art abstrait.

Si certains artistes comme Bonnard ou Matisse exprimaient diverss réserves ou doutes à l'égard de l'art abstrait, les critiques Léon Degand et Charles Estienne définirent chacun leur vision de l'art abstrait. Pour Degand, attaché à l'abstraction géométrique, l'art abstrait demeure indissociable d'une certaine "pureté", alors que pour Estienne, une œuvre abstraite "ne représente rien du monde extérieur, mais tout -si possible- du monde intérieur que porte en soi l'artiste." Deux conceptions différentes, mais encore conciliables de l'art abstrait en cette année 1947.

On pouvait néanmoins déjà pressentir l'opposition fondamentale qui ne manquerait pas de survenir -dès 1950- entre partisans de l'abstraction géométrique et défenseurs de l'abstraction lyrique et art informel. Ce dilemme apparaissait déjà en filigrane dans ces Cahiers.



 



SUR LE MÊME THÈME