Liste des ouvrages


disponible
19€
 
ajouter à ma commande

 p James Ensor Lettres a Emma Lambotte 1904 1914 p p Derrey Capon Danielle edit  p

James Ensor - Lettres à Emma Lambotte 1904-1914


Derrey-Capon, Danielle (édit.)  


La Renaissance du Livre, collection "Signatures", Tournai, 1999.


Belgian Painting - James Ensor - 19th & 20th Centuries - Ostend - Expressionism - Letters to Emma Lambotte - Texts in French - Paperback - Fairly Good Condition

In-8, broché sous couverture illustrée en couleurs, 363 pp.


Illustrations en noir et blanc in texte et un cahier de 18 planches couleurs en hors texte.


Exemplaire du Service de Presse.


Bon état d'ensemble. Coins émoussés.



afficher le sommaire

Préface, par Philippe Roberts-Jones - Introduction : Sexe trompeur sans foi ni loi. Ensor misogyne?, par Danielle Derrey-Capon - Un grand salut!, par James Ensor (1932). - Hommage à François Franck, par Emma Lambotte (1933). - Tableaux généalogiques des familles Lambotte et Protin - Lettres de James Ensor à Emma Protin 1904-1914 : Avertissement à l'édition des textes. - Lettres commentées. - En guise de conclusion : Pour Emma Lambotte, par James Ensor (c. 1936). - Index de la correspondance - Annexes : Albin et Emma Lambotte. Eléments biographiques. - Peintures de James Ensor ayant appartenu à la collection Albin et Emma Lambotte - Orientation bibliographique : James Ensor. - Emma Lambotte - Liste des illustrations.



"Emma Lambotte-Protin, jeune poétesse liégeoise, escrimeuse et fervente wallonne, anversoise d'adoption, rencontre James Ensor à Ostende, durant l'été 1904. 

"Cultivée, épouse d'un chirurgien réputé, elle peint, écrit et rédige des chroniques avec un certain succès et manifeste une vive curiosité pour tout ce qui touche à la vie artistique de son temps. Passionnée d'esthétique, le couple intégrera le cercle très fermé des intimes de l'artiste et comptera -avec François Franck, qu'Emma aura le grand mérite d'introduire dans l'atelier ostendais- parmi ses premiers et plus fidèles mécènes.

"Les affinités intellectuelles et l'amitié qui lient alors James Ensor à son admiratrice nous offrent cette correspondance qui nous fait pénétrer dans une œuvre et une époque, et découvrir, à travers les doutes et les angoisses qui y sont exprimés, les aspects les plus secrets de la personnalité de ce Maître de l'art moderne européen."



 



SUR LE MÊME THÈME