Liste des ouvrages


disponible
50€
 
ajouter à ma commande

 p Varvara Stepanova une vie constructiviste p p Lavrentiev Alexandre p

Varvara Stépanova - une vie constructiviste


Lavrentiev, Alexandre


Philippe Sers, Editeur, Paris, 1988.


Russian Art - 20th Century - Varvara Stepanova - Constructivism - Painting - Design - Women Artists - Rodtchenko - Vkhoutemas - Avant-garde - Monographs - Texts in French - Hardcover - Fairly Good Condition

In-8, reliure pleine toile éditeur sous jaquette illustrée en couleurs, 192 pp.


Avec 350 illustrations, dont 80 en couleurs.


Bon exemplaire. Deux menus défauts sur la jaquette : coiffe de tête légèrement frottée et une petite déchirure en quatrième de couverture.



afficher le sommaire

Introduction, par John E. Bowlt - Qui est Varvara Stépanova? - Formation d'un créateur : Lettres. - Révolution politique et Révolution dans l'art. - Poésie visuelle. - De l'image à la construction - Le constructivisme : style d'art, style de design : Construction et composition. - Stépanov et le premier constructivisme. - L'exposition "5 x 5 = 25" et son bilan. - Le théâtre comme illustration de l'art productif. - Conception de vêtements - Art du livre - Peintures, paysages, natures mortes - Moments de vie, moments de création, Varvara A. Rodtchenko - Varvara Stépanova en photographies - Ecrits de Varvara Stépanova : La création sans objet. - La création sans objet en peinture. - Les possibilités de connaissance de l'art. - Construction. - Esthétique. - Le constructivisme. - La facture. - Le photomontage. - Partir du vêtement pour arriver au dessin et au tissu. - Comment nous avons travaillé à La Première de cavalerie. - Projet de programme pour un cours de composition dans le cadre du département "textiles" des Vkhoutemas - Souvenirs de notre grand-mère Alexandra Invanovna Stépanova, S. G. Stépanova - Biographie - Bibliographie - Index.



Née en 1894 à Kowno, morte à Moscou en 1958, Varvara Stépanova est une femme peintre et designer majeure du 20e siècle.

Elle rencontre très tôt Alexandre Rodtchenko, alors qu'ils sont tous deux étudiants à l'école d'art de Kazan ; elle s'installe avec lui à Moscou un an plus tard, devenant l'élève des peintres Machkov et Louon.

Stépanova participe aux grandes expositions d'Etat de 1918 et 1919 qui présentent les premières œuvres abstraites au public soviétique, expose à Paris en 1925 à l'Exposition internationale des arts décoratifs et à la fameuse exposition "5 x 5 = 25".

Sa renommée grandit rapidement comme peintre et surtout, comme designer pour des livres et des revues, auprès de Maïakovski et Rodtchenko (en particulier la revue Lef, du Front de gauche de l'art, dont elle assure la mise en page), pour son activité de dessinatrice en textiles, costumes et vêtements, pour ses affiches et décors de théâtre. Elle est aussi la secrétaire de l'Inkhouk, dont elle nous a laissé les compte-rendus et participe à toutes les réunions du groupe constructiviste dont elle est membre. Stépanova enseigne également aux Vkhoutemas.

Son art et sa personnalité en font, au même titre que son amie Popova, l'un des modèles de la femme nouvelle de l'avant-garde artistique en Russie soviétique.



 



SUR LE MÊME THÈME