Liste des ouvrages


disponible
30€
 
ajouter à ma commande

 p Asger Jorn a Silkeborg Le musee d un peintre p Andersen Troels dir

Asger Jorn à Silkeborg - Le musée d'un peintre


Andersen, Troels (dir.)


Musée d'art moderne de la ville de Paris, 1978.


In-8, broché sous couverture illustrée en couleur, s.p. [105 pp.].
Nombreuses illustrations et planches en noir et en couleur.
Bon état d'ensemble. Couverture légèrement frottée ; petit accroc en coiffe de tête, une petite étiquette [Asger Jorn] collée sur le dos.


afficher le sommaire

Préface, par M. Niels Matthiasen - Préface, par M. Jacques Lassaigne - Biographie - Asger Jorn : Origines et chemins de l'unité - Asger Jorn : Banalités intimes - Planches - Les collections d'Asger Jorn à Silkeborg, par Troels Andersen - Planches - Jean Dubuffet : Epokhè - Eric Nyholm : Amusez-vous bien - Liste des oeuvres exposées [155 n°].


Ce catalogue a été édité à l'occasion de l'exposition Asger Jorn - Le musée d'un peintre présentée au Musée d'art moderne de la ville de Paris, du 14 octobre au 12 novembre 1978.


Les collections d'Asger Jorn au musée d'Art de Silkeborg remontent à 1953. L'artiste danois travaillait à cette époque dans un petit atelier de céramique dans le village de Sorring près de Silkeborg. Le musée avait versé à l'atelier de céramique une modeste somme pour le paiement des frais de Jorn et obtenu en échange l'autorisation de choisir un certain nombre de travaux lorsque ceux-ci seraient terminés. A l'occasion de cet achat, Jorn donna quelques dessins, des eaux-fortes et des lithographies. Puis il promit qu'à l'avenir, il ferait don au musée de ses propres travaux et qu'il lui remettrait également les cadeaux offerts par ses amis.

Une série d'expositions suivit au cours des années soixante à Silkeborg, toutes organisées par Jorn. Il se concentra sur les gravures et les lithographies de ses contemporains. Cela conduisit à des expositions comportant des collections presque complètes de l'oeuvre gravée de Jean Dubuffet (1961 et 1965), Alechinsky (1964) et Matta (1969).


 



SUR LE MÊME THÈME