Liste des ouvrages


disponible
55€
 
ajouter à ma commande

 p Ludovic Napoleon Lepic 1839 1889 Le Patron p Zimmer Thierry

Ludovic-Napoléon Lepic 1839-1889  "Le Patron"


Zimmer, Thierry


Musée d'Opale-Sud, Berck-sur-Mer, 2013.


In-8 format à l'italienne, broché sous couverture rempliée illustrée en couleur, 216 pp.
Nombreuses illustrations en noir et en couleur.
Bon état.


afficher le sommaire

Avant-propos, par Georges Dilly, conservateur du musée de Berck-sur-Mer - Introduction - Enfance et adolescence (1839-1858). - Premières oeuvres - Les années d'apprentissage (1858-1866). - Premières gravures de "l'homme au chien". - Essais picturaux en tous genre - Premiers voyages et découvertes de l'eau-forte mobile (1866-1869). - L'eau-forte mobile, le monotype et la gravure dans l'oeuvre de L. Lepic - A la découverte de la préhistoire (1869-1870). - Reconstitutions et relevés scientifiques - L'exil? (1870-1871). - Les aquarelles italiennes - Fouilles archéologiques en Ardèche et en Savoie. Fondation du musée d'Aix-les-Bains (1872). - Les dépôts de tableaux de L. Lepic à Aix-les-Bains - Lepic et les impressionnistes (1873-1876) - Entre Paris et Berck (1877-1885). - Les marines berckoises. - Les collages - L'année des grands voyages archéologiques (1881-1882). - L'exposition du musée des Arts décoratifs (1883) - Les dernières années (1884-1889). - Les costumes pour l'Opéra. - Panneaux de portes - Les services de table Léveillé (entre 1884-1885 et 1889) - Bibliographie sélective - Envois au Salon de la Société des Artistes Français - Table des matières.


Ce catalogue a été édité à l'occasion de l'exposition présentée au musée d'Opale-Sud, à Berck-sur-Mer, du 7 juin au 30 décembre 2013.


Auteur d'une thèse sur le peintre fondateur de l'école de Berck  Ludovic Lepic (1839-1889) : biographie et catalogue raisonné (1995), Thierry Zimmer, conservateur général du patrimoine à la DRAC d'Ile-de-France, était le commissaire de cette exposition et l'auteur de ce catalogue monographique, le premier consacré à l'artiste qui fut l'ami de Degas.


A la suite de Manet et Eugène Boudin, nombre de peintres fréquentent Berck entre 1870 et 1914. "Pour diverses raisons, ce que leur propose alors cette modeste bourgade est sans équivalent. Dans les paysages que transforment sans cesse les caprices de la lumière évolue la plus importante marine d'échouage de France", écrit Georges Dilly, conservateur du musée d'Opale-Sud, dans le Guide du musée de Berck-sur-Mer. "Du village de pêcheurs à l'horizon enflammé par le soleil couchant, tout est source d'inspiration mais un tel potentiel aurait pu rester confidentiel sans le passage... du train!
"Depuis le milieu du XIXe siècle, le Paris-Calais fait halte à quelques encablures de Berck que dessert, dès 1891, le "tortillard". Cette commodité n'est pas sans effet sur l'expansion hospitalière et sur le rapide développement de la station balnéaire. Ce serait suite à une erreur de gare que l'ami de Degas, Ludovic Lepic, devient le premier artiste résidant véritablement à Berck. Ses amis viendront lui rendre visite d'autant plus facilement qu'"à trois heures de Paris", ils retrouvent les charmes d'une vie mondaine qui s'organise autour de la famille Rothschild."
 

 



SUR LE MÊME THÈME