Liste des ouvrages


disponible
80€
 
ajouter à ma commande

Ecrivains francais en Hollande dans la premiere moitie du XVIIe siecle Cohen Gustave

Ecrivains francais en Hollande dans la premiere moitie du XVIIe siecle Cohen Gustave

Ecrivains français en Hollande dans la première moitié du XVIIe siècle
Cohen, Gustave


Slatkine Reprints, Genève, 1976.


In-8, reliure pleine percaline éditeur, pièce de titre avec titre doré, 756 pp.
Avec un frontispice (portrait de Descartes par Frans Hals) et 52 planches en noir et blanc en hors-texte.
Bel exemplaire.


afficher le sommaire

Introduction - Livre I. Régiments français au service des Etats. Un poète soldat : Jean de Schelandre, gentilhomme verdunois - Livre II. Professeurs et étudiants français à l'université de Leyde (1575 à 1648). A propos de Balzac et de Théophile (1615) : La fondation de l'université de Leyde. - Un théologien du XVIe siècle : Lambert Daneau  (1581-1582). - Un grand juriste : Hugues Doneau (1579-1587). - Un groupe de théologiens : Saravia, du Jon, du Moulin, Trelcat, Basting. - Un fameux botaniste artésien : Charles de l'Escluse (1593-1609). - Le plus grand philologue du XVIe siècle : Joseph Juste Scaliger (1593-1609). - Dii minores : Baudius de Lille, Polyander de Metz. - Etudiants français à l'université de Leyde de 1575 à 1615. - Vie et moeurs des étudiants français. - Balzac et Théophile (1615). - Deux devoirs d'écoliers : L'Ode de Théophile et le Discours de Balzac. - Balzac et Théodore Heinsius. - Un grand théologien orthodoxe : André Rivet  (1620-1653). - Du Ban et les origines du Cartésianisme à l'université de Leyde. - Etudiants français à l'université de Leyde de 1616 à 1648. - Conclusion - Livre III. La philosophie indépendante. René Descartes en Hollande - Pièces justificatives - Errata - Index onomastique des personnages antérieurs au XIXe siècle - Table des planches - Table des matières.


Il s'agit de la réédition en fac-simile de la première édition publiée en 1920, à Paris, par la Librairie ancienne Edouard Champion.
L'historien médiéviste français Gustave Cohen (Saint-Josse-Ten-Noode, 1879 - Paris, 1958) a entretenu des liens constants avec les Pays-Bas : dès 1912, il était nommé au département français -nouvellement créé- de l'université d'Amsterdam, poste qu'il dut quitter lors du déclenchement du conflit mondial. Après avoir enseigné après la Première Guerre mondiale à l'université de Strasbourg et à la Sorbonne, il devait fonder en 1933 la maison Descartes à Amsterdam. Exilé aux Etats-Unis durant la Seconde Guerre, il fut proche de Focillon ; tous deux participèrent à la création de l'Ecole libre des Hautes Etudes, à New York.
"Vivant ici avec l'espoir d'y pouvoir jouir de la liberté de religion...", écrit Descartes aux curateurs de l'université de Leyde. "C'est à cette liberté, tant politique que religieuse, que Balzac consacre sa dissertation scolaire, rédigée dans la même université de Leyde, en 1613 [...] ; c'est cette liberté encore qui y conduit Scaliger comme en un port de refuge contre la tempête des guerres de religion [...].
"De la dissertation de l'élève Balzac à la lettre du comte de Mirabeau Aux Bataves sur le stathoudérat (1788), il y a une chaîne continue, dont le Discours de la Méthode, de Descartes, et les Pensées sur la Comète de Bayle, sont les anneaux.
"[...] D'avoir été ainsi par ces illustres hôtes et par de plus humbles : étudiants, savants, hommes de lettres, un des asiles de choix de la pensée française, un des lieux où celle-ci s'est développée et épanouie avec le plus de vigueur et d'indépendance [...], cela crée à la Hollande un éternel titre de gloire, et à la France, une dette de reconnaissance sacrée envers elle." (Gustave Cohen)
"

 



SUR LE MÊME THÈME