La Justice dans le Nord - <em>Trois siècles d Histoire (1667/1967)</em> - Dauchy, Serge et Demars-Sion, Véronique (dir.)
--VENDU--

La Justice dans le Nord - Trois siècles d'Histoire (1667/1967)

Dauchy, Serge et Demars-Sion, Véronique (dir.)

Centre d'Histoire judicaire, CNRS-Lille 2, 2001.
In-4, broché sous couverture illustrée en couleurs, 95 pp.

Illustrations en noir et blanc et en couleurs in texte.
Bon état.
Introduction - Sous l'Ancien Régime "toute justice émane du roi" - Le parlement de Flandre - Messieurs du Parlement - La maréchaussée de Flandres, police et justice - L'amirauté de Dunkerque - La justice échevinale - Les tribunaux d'Eglise : l'officialité de Cambrai - La justice pénale - La justice retenue - La critique de la justice - Les principes de la nouvelle justice - La justice civile : "Des juges et point de tribunaux" - La justice pénale - La famille judiciaire - La justice révolutionnaire - Quelques figures de la justice nouvelle : Pierre-Antoine Déprès. - Merlin de Douai. - Joseph le Bon - Les fondements de la justice moderne - La justice civile - Les nouveautés du Code d'instruction criminelle de 1808. - 1810 - Un procès criminel ordinaire : l'affaire Gosse - Les Conseils de prud'hommes - La fusillade de Fourmies, 1er mai 1891 - 1914-1918 : justice et guerre. - "le ressort martyr" - La Section spéciale de la Cour d'appel de Douai (1941-1944) - L'architecture pénitentiaire - L'architecture judiciaire - Le palais de justice de Lille de 1967 - Catalogue d'exposition - Bibliographie sommaire.

Ce livre accompagnait l'exposition organisée par le Centre d'Histoire judiciaire de Lille en collaboration avec les Archives départementales du Nord.
"Voici un peu plus de trois siècles, Louis XIV enlevait à l'Espagne une bonne partie des territoires qui constituent l'actuel département du Nord. Dans les capitulations des principales villes, le roi s'était engagé à respecter les particularismes locaux et notamment l'organisation judiciaire en place, mais cette organisation n'échappera pas aux répercussions de la conquête française.
"La Révolution de 1789 anéantit la justice d'Ancien Régime et jette les bases d'une nouvelle organisation judiciaire fondée entre autres sur l'élection des juges, le démantèlement des cours supérieures (système de l'appel circulaire), la liberté de la défense et le principe de gratuité.
"L'arrivée au pouvoir de Bonaparte met un terme aux expériences révolutionnaires. Napoléon procèce, en ce domaine comme en tant d'autres, à une synthèse entre l'Ancien Régime et la Révolution : il réalise la codification du droit et met en place une "nouvelle" organisation judiciaire qui consacre sur bien des points le retour à une justice traditionnelle sans que l'héritage révolutionnaire soit complètement oublié. Son oeuvre sera durable : elle reste à la base de notre justice moderne."
 
Derniers ouvrages consultés

Nord - Justice
>