Alechinsky - XXXVIe Biennale de Venise, Pavillon belge - Scutenaire, Louis (préface)

Alechinsky - XXXVIe Biennale de Venise, Pavillon belge

Scutenaire, Louis (préface)

Laconti s.a., Bruxelles, 1972.
In-8 format à l'italienne, broché sous couverture illustrée en couleur, s.p. [45 pp.].

Nombreuses planches en noir et en couleur, dont deux photographies par Cartier-Bresson.
Bon état d'ensemble. Coins émoussés.
L'aggressore romantico, par Giorgio Soavi - La belle écriture, par Louis Scutenaire - Une explication qui n'en est pas une [1965], par Pierre Alechinsky - Une deuxième explication [1968] , par P. Alechinsky - Texte, par Joyce Mansour - Une troisième ex. [1971], par P. Alechinsky - Texte, par Sandberg - Pais llamado Alechinsky, par Julio Cortazar - Liste des oeuvres - Biographie - Musées et collections publiques.

Ce catalogue a été édité à l'occasion de la XXXVIe Biennale de Venise.
Francis de Lulle, commissaire de la participation belge à la Biennale, avait convié à Pierre Alechinsky à représenter la Belgique à Venise. Ce dernier demanda que deux des salles de ce Pavillon soient réservées aux Logogrammes de Christian Dotremont.
Le pavillon belge fut abondamment commenté par la presse. Dans le New York Times du 12 juin, Hilton Kramer écrivait ainsi que "Le Pavillon belge est dominé par une grande exposition des peintures et des dessins de Pierre Alechinsky qui, à l'âge de 45 ans, est le seul peintre de la Biennale à donner une impression de réelle maîtrise. Si le système des grands prix n'avait pas été aboli, le Grand Prix de Peinture lui serai revenu. Ses toiles expressionnistes, hantées par des images de cauchemar, qui sont au bord de l'abstraction, vont à contre-courant de toutes les nouvelles idées et nouvelles modes, mais leur pouvoir n'en est pas pour autant diminué."
"La seule note discordante vint de la presse belge", et du critique d'art Pierre Sterckx, dans L'Eventail du 23 juin : "Dans l'envoi de la Belgique à la Biennale de Venise, la part du lion revient sans doute à Alechinsky. Pourquoi m'en cacher : cela m'indispose, et même m'exaspère quelque peu."

 


 
Derniers ouvrages consultés

Alechinsky - Biennale Venise 1976 Belgique
>