L Art Vivant n° 163 - L Art Vivant en Hollande - Guenne, Jacques (dir.)

L'Art Vivant n° 163 - L'Art Vivant en Hollande

Guenne, Jacques (dir.)

L'Art Vivant, revue mensuelle de l'art, des élégances et du tourisme, Paris, n° 163, août 1932.
In-4, broché sous couverture illustrée en noir, paginé 381-427 pp.

Nombreuses illustrations en noir et blanc.
Assez bon état. Dos défraichi, intérieur assez frais.
Publicités - Sommaire - L'art vivant en Hollande, par K. Kmestendorp - La peinture en Hollande aux XVe et XVIe siècles, des primitifs aux romanistes, par Paul Fierens - La Hollande au XVIIe siècle, par Louis Gillet - Rembrandt, par Georges Grappe - Entre mille images. Rembrandt et la curiosité, par Léo Larguier - La peinture hollandaise au XIXe siècle, par Florent Fels - L'accueil hollandais, par Claude-Roger Marx - L'architecture vivante en Hollande, par L. Faure-Dujarric - L'art populaire aux Indes néerlandaises, par P.A.-J. Moojen - A Amsterdam avec Rembrandt, par Marguette Bouvier - Tissus d'ameublement récents, les toiles peintes, par Armand Pierhal - L'architecture des ports. Les docks et la gare maritime du Havre, par Marcel Zahar - Au pays des tulipes, par Ernst Krelage - La nouvelle collection de jades chinois du musée Guimet, par Jean Galotti - L'exposition de la manufacture de Sèvres, par A. Pierhal - Une ville lumière en Hollande, par J. Sterkenburg...

Numéro spécial de la revue "L'Art Vivant" consacré en 1932  à la Hollande.
"[...] La décision de l'Art Vivant de consacrer un numéro spécial à la Hollande et à ses diverses expressions artistiques et industrielles sera certainement reçue avec une vive sympathie", écrit K. Kmestendorp dans l'avant-propos de ce numéro.
"[...] Vers la fin du siècle dernier, l'école de La Haye, à laquelle on doit une renaissance de notre art pictural après une période où il s'était montré peu prodigue de chefs-d'oeuvre et peu novateur, s'est inspirée de l'école de Barbizon, laquelle, à son tour, a certainement tiré profit des maîtres de notre âge d'or, le XVIIe siècle. Depuis ce temps, nos artistes n'ont cessé de tourner les yeux vers ce centre artistique qu'est Paris.
"Il n'y a guère lieu de s'étonner que la place faite en France à l'art hollandais soit moins considérable ; pourtant je me suis souvent demandé pourquoi, au commencement du XXe siècle, nos peintres étaient peu connus là-bas. Breitner par exemple, pour ne citer que lui, n'a pas trouvé en France l'admiration que nous éprouvons pour son oeuvre.
"Heureusement, au cours des dix dernières années un véritable progrès a été réalisé, en premier lieu grâce aux expositions hollandaises rétrospectives, mais aussi à celles d'art contemporain, organisées à Paris, et qui y ont eu un succès très réel ; on a pu y constater que notre peinture ne s'arrête pas à Jongkind et Van Gogh. L'exposition hollandaise du Jeu de Paume, aux Tuileries, en 1921, a été la première de ces visites courtoises que fait, à un pays étranger, l'art d'un autre pays."
Derniers ouvrages consultés

En Hollande - L'art vivant 1932
>